Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUMINAME

Présentation de nos prochaines activités

Publié par Association LUMINAME sur
Publié dans : #ostéopathie

L’ATLAS, 1ERE CERVICALE,

UNE CLEF MECONNUE POUR VOTRE BIEN-ETRE

 

Savez-vous que l’atlas, 1ère vertèbre cervicale, revêt une importance capitale sur votre colonne vertébrale ? En effet, l’atlas se trouve déplacé avant même la naissance chez tous les êtres humains, ce qui a été prouvé par une étude scientifique allemande en 2006. Selon le degré de déplacement, il en résulte un mauvais alignement de toutes les autres vertèbres et une pression permanente sur certains nerfs, ce qui peut engendrer entre autres maux de tête, douleurs de dos en tous genres, mais aussi fatigue et difficulté à se détendre.

Il existe aujourd’hui une technique simple qui permet de repositionner correctement l’atlas de manière totalement sécuritaire, indolore et définitive. Ayant ainsi retrouvé votre axe entre Ciel et Terre, vous pourrez ressentir de nombreux bienfaits tels que la disparition de certaines douleurs, un mieux-être général et un surcroît d’énergie. 

 

Accueil : 19h30 - Début : 20h00
Participation de 10 € pour les non-membres
Renseignements - inscription : 
asso.luminame@gmail.com
50, Chemin du Val Fleuri (derrière la pharmacie) - 06800 Cagnes sur Mer

Cliquez pour voir le plan

12 juin : « L’atlas, 1ère cervicale, une clef méconnue pour votre bien-être » par Laura AUMOINE

Laura AUMOINE, ma biographie :

Depuis l’enfance, je constate le lien étroit entre les émotions et l’état de santé du corps physique. Le fonctionnement de l’être humain m’interroge autant qu’il me fascine et c’est dans cette optique que j’entreprends des études de psychologue. Mais une fois mon diplôme obtenu, je réalise le gouffre qu’il y a entre la pratique et la théorie et me sens démunie face à la réalité qui s’impose à moi.

Une formation atypique en énergétique chinoise auprès de Bruno Repetto pendant cinq années m’apporte des éléments de réponse et m’aide à poursuivre le travail de développement personnel initié au cours de mes études.

Ma vocation d’enfant de devenir chirurgien-dentiste se réveille et, bien que j’ai dépassé 30 ans, je tente le tout pour le tout et accomplis la 1ère année de médecine. Classée trop loin au concours pour poursuivre en 2ème année, je complète la formation d’assistante dentaire afin de rester dans mon domaine de prédilection, en attendant de pouvoir retenter le concours.

C’était sans compter sur un événement inattendu qui allait bouleverser mon existence : à la suite de la lecture d’un article traitant de la malposition de l’atlas, 1ère vertèbre cervicale, je consulte un professionnel dans le but d’expérimenter le repositionnement de l’atlas. En très peu de temps, tous les symptômes dont je souffrais (voir mon témoignage) disparaissent comme par enchantement. Le détachement émotionnel consécutif à ce soin que j’observe en moi me questionne profondément : comment une vertèbre mal positionnée peut-elle engendrer des modes de fonctionnement ? Cette question ne cesse de me tarauder.

Constant tous les bienfaits de ce soin, je me lance dans la formation de cette méthode et commence à la pratiquer avec beaucoup de bonheur. Une patiente me parle du quantum touch, une technique énergétique de soins à vocation tant physique qu’émotionnelle. En apprenant cette technique, je remarque avec la plus grande stupéfaction qu’il m’est désormais possible de remettre l’atlas en place de cette manière, sans intervention mécanique comme c’était le cas auparavant. Mon mental mettra trois mois à s’en remettre ! C’est à ce moment que débutent mes recherches personnelles sur l’alignement du crâne et de la face. En effet, le quantum touch permet de déplacer aisément les éléments osseux du corps.

Puis la Vie me demande une nouvelle évolution dans ma pratique : des personnes avec des symptômes sans rapport avec l’atlas tels que pneumothorax, asthme, séquelles de fractures de côtes, etc. se présentent à moi, ce qui me laisse perplexe. La magie est au rendez-vous : au cours d’une même journée, deux patientes me parlent du péricarde, l’enveloppe protectrice du cœur. Le sujet m’interpelle, je me plonge dans la documentation et expérimente en tant que patiente la libération du péricarde. Les résultats de ces séances me confirment que le péricarde doit désormais faire partie intégrante de ma pratique (voir mon témoignage).

Formée auprès de Montserrat Gascon, créatrice de la libération du péricarde, je suis heureuse de proposer des soins de plus en plus holistiques. Grâce à notre complicité, le protocole de soins évolue et, depuis avril 2011, le positionnement de l’atlas est effectué lors de la 1ère séance de libération du péricarde.

En mars 2012, au bout d’un an et demi de recherches, je reçois pendant une séance les clefs qui manquaient pour réaliser l’alignement du crâne et de la face, puis les présente à Montserrat Gascon, qui les introduit à son tour dans le protocole en mai 2012. Tout en poursuivant mes recherches sur d’autres parties du corps, c’est dans cet esprit que j’officie aujourd’hui en tant que thérapeute. Au fil de la pratique, les résultats obtenus, en constante évolution, continuent à m’émerveiller et à confirmer le constat que j’ai fait enfant.

12 juin : « L’atlas, 1ère cervicale, une clef méconnue pour votre bien-être » par Laura AUMOINE

ATLAS : UNE HISTOIRE EN TROIS ACTES


Acte I : Atlas est condamné à porter le monde sur ses épaules.
Dans la mythologie grecque, la vie est loin d’être un long fleuve tranquille ! Le roi des Dieux finit en général par être évincé par l’un de ses fils, qui subira le même sort à son tour. L’histoire se passe au temps où Zeus (Jupiter pour les Romains) se révolte contre son propre père Cronos (Saturne chez les Romains), alors roi de l’Olympe. Atlas est un Géant qui n’apprécie guère ce changement de patron ! Allié de Cronos, il décide de combattre contre Zeus au sein de l’armée des Titans.
Il s’en est fallu de peu pour que l’armée des Titans ne triomphe… La punition ne se fait pas attendre : vainqueur, Zeus condamne Atlas à porter le monde sur ses épaules.
De nombreuses œuvres d’art représentent notre Géant Atlas, supportant sur ses épaules, selon les versions, soit la voûte céleste, soit le globe terrestre.

12 juin : « L’atlas, 1ère cervicale, une clef méconnue pour votre bien-être » par Laura AUMOINE

Acte II : Atlas aide Héraclès à réussir son onzième travail.
Cet épisode nous transporte au temps où Héraclès (Hercule pour les Romains) accomplit ses célèbres douze travaux qui feront de lui un héros. Lors du onzième travail, le roi Eurysthée demande à Héraclès de cueillir des pommes d’or au jardin des Hespérides. Ce jardin se trouvait sur une île reculée où poussaient des arbres aux pommes d’or et gardés par des serpents. Cet arbre était un cadeau de mariage de Gaïa, la déesse Terre, à Héra. Héraclès risquait ainsi d’irriter la déesse Héra en lui volant ses pommes ! C’est alors qu’Héraclès va demander de l’aide à Atlas. Notre Géant saisit immédiatement l’opportunité : quelqu’un allait enfin le décharger de son fardeau. « Tu ne devras porter ce poids que pendant une heure ou deux, dit Atlas à Héraclès. Dès que je t’apporterai les pommes, je reprendrai bien-sûr ma place. » Atlas s’exécute, mais à son retour du jardin des Hespérides il refuse de supporter à nouveau le poids du monde. « Mes épaules me font souffrir, se plaint Héraclès, et j’ai besoin d’un coussin. Reprends les cieux un moment pour que je trouve une position plus confortable. » Atlas accepte, Héraclès se décharge et s’en va, laissant Atlas piégé sur place avec son fardeau. Il resta ainsi à porter le poids du monde jusqu’au jour où Persée vint le trouver.

12 juin : « L’atlas, 1ère cervicale, une clef méconnue pour votre bien-être » par Laura AUMOINE

Acte III : Atlas est transformé en montagne.
Par cet ultime tableau, il est nécessaire de faire un petit détour. Méduse est l’une des trois sœurs gorgones. Elle possède une curieuse particularité : quiconque la regarde est transformé en pierre. Persée, un héros fils de Zeus, décapite Méduse. Toutefois, une fois morte, la tête garde le pouvoir de changer n’importe qui en pierre. Persée met la tête de la Méduse dans son sac et s’enfuit en volant, à l’aide de ses sandales ailées. Après avoir traversé les déserts de Lybie, il revient éreinté de sa quête et veut se reposer mais, lorsqu’il tente d’atterrir dans le Nord-Ouest de l’Afrique, le Géant Atlas le repousse dans les cieux car un oracle lui avait prédit qu’il se ferait voler par un fils de Zeus. Comme Atlas ne le laisse pas se poser, pour se venger Persée sort la tête de la Méduse de son sac et le Titan, pétrifié, devint la montagne qui porte aujourd’hui encore son nom, une chaîne de montagnes si gigantesques que leurs sommets soutiennent le ciel…

Anatomie de l’Atlas

Anatomie de l’Atlas