Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUMINAME

Présentation de nos prochaines activités

Publié par Association LUMINAME sur

LE DECODAGE BIOLOGIQUE ET

METAPHORIQUE DES MALADIES

La maladie est une métaphore

 

La maladie est une métaphore, la transposition symbolique d’une histoire conflictuelle. Un problème intestinal nous parle d’une affaire difficile à digérer, une maladie de peau, d’un contact insatisfaisant, par exemple.

D’une certaine façon tout est transposé de tout et c’est pour cette raison que les religions de toujours, le chamanisme sur les 5 continents, certaines formes de thérapie (prescription de taches, psycho-magie…) utilisent le média, l’objet transférentiel - entre les hommes et les Dieux, - entre le conscient et l’inconscient.

Mais comment décoder les symptômes, trouver la juste signification ? Et sur quelles bases ? Biologique ? Psychologiques ? Sémantiques ? Phonétiques ? …

Ceci étant fait, comment guérir ? Et de quoi guérit-on ? Du Symptôme ? De son Origine ? De son sens ?

Tant de questions pour lesquels le conférencier apportera son expérience de terrain autour de vos questions.

 

Accueil : 20h00 - Début : 20h30
Participation de 10 €

Réservation en cliquant sur ce lien :

asso.luminame@gmail.com
 
Lieu : Hôtel NOVOTEL-Arénas

459-461, promenade des Anglais - 06200 NICE

Plan d'accès ICI

 

PRESENTATION DE L'ORATEUR

Christian Flèche est Psycho-Bio-Thérapeute, Master en PNL et en Langage Métaphorique, formateur réputé en Décodage Biologique, en France et à l'étranger. Il utilise aussi l’Hypnose Ericksonienne, les Cycles Biologiques Mémorisés, la Psychogénéalogie.

C’est avant tout un chercheur de sens et des chemins de la guérison.

Il dirige l'École de Décodage biologique à Aix en Provence.

Le Souffle d'Or a édité plusieurs livres de Christian Flèche : "Mon corps pour me guérir" (30 000 exemplaires), "Décodage biologique des maladies" (27 000 exemplaires), "Le Roy se crée" (2003), "L'instant de la guérison" (2004), co-écrit avec J-J. Lagardet, "Les protocoles de retour à la santé", co-écrit par Christian Flèche et Philippe Lévy, et "Croyances et thérapies" (fin 2007), Décodage biologique des problèmes oculaires, Décodage biologique des problèmes de peau, Décodage biologique des problèmes respiratoires et ORL.

Son premier CD "Histoires à déclics - métaphores thérapeutiques" est sorti fin 2006.
Son deuxième CD "Histoires à ouvrir - métaphores thérapeutiques" est sorti à l'automne 2008.

LE SITE DE CHRISTIAN FLECHE

DECOUVREZ CHRISTIAN FLECHE EN VIDEO

 

Le Bio-Décodage ou Décodage Biologique Pratique
des maladies, qu’est-ce que c’est ?

 

L’émotion, c’est le chant des cellules, c’est leur murmure, la lumière électrique, chaude et chimique, la réalité subjective des noyaux cellulaires. L’émotion, c’est une petite cellule qui parle d’elle, qui se montre, farouche-animal, moine-pudique, artiste-nue, elle se dit sans voile, en satisfaction ou en frustration.

Lorsqu’un organe est considéré comme « malade » (!), il exprime cette fonction biologique en manque ou en excès (quantité) ou en qualité insatisfaisante. La maladie est un ressenti devenu inconscient, entré en biologie. Le ressenti pathologisant est une fonction biologique insatisfaite. La fonction biologique est un mode d’adaptation au monde extérieur. Et nous sommes la totalité de nos modes d’adaptation, mis en place puis véhiculés par tous nos ancêtres.

Le biodécodage est une nouvelle approche de la thérapie et de la santé basée sur le sens biologique des symptômes.

L’observation, l’écoute des patients par un nombre croissant de chercheurs, médecins, thérapeutes et passionnés, mettent en évidence le lien intrinsèque entre chaque maladie et une émotion appelée : ressenti biologique conflictuel.

 

Pourquoi ?

Car le corps est un ensemble d’organes. Ils assurent une fonction biologique pour la survie du tout. Les poumons respirent pour oxygéner toutes les cellules. L’estomac digère pour toutes les cellules ; les os soutiennent tout le corps et lui permettent d’explorer le monde ; les organes des sens nourris, oxygénés, portés, apportent des informations au cerveau qui permet au corps de trouver sa nourriture etc.

 

Cela est biologique et non pas psychologique.

La vie est biologique par nature, psychologique par accident. En effet, lorsque la fonction biologique est satisfaite, apparaît le ressenti biologique de satisfaction. Nous avons bien mangé, nous nous sentons bien, repu, comblé ; nous avons bien dormi, nous sommes en sécurité, nous voyons quelque chose de beau, nous avons déféqué, eu un acte sexuel…

 

En résumé dès qu’un organe est comblé, apparaît une émotion spécifique : libéré, soulagé, transporté, touché, comblé, etc. Et lorsqu’une fonction biologique n’est pas satisfaite, dès qu’un organe n’a pas eu ce pourquoi il est programmé, apparaît immédiatement une sensation afin de corriger cela : c’est le ressenti conflictuel biologique :

derme : souillé(e)

larynx : effrayé(e)

thyroïde : impatient(e)

épiderme : isolé(e)

estomac : écœuré(e)

rectum : mise de côté

col de l’utérus : frustrée etc.

 

Le biodécodage ou décodage biologique des maladies a pour spécificité de décoder de façon biologique toutes les maladies sans exception : maladies physiques, fonctionnelles, organiques, génétiques, psychiques, comportementales. Décoder de façon biologique revient à se demander :

Quelle est la fonction positive de ce symptôme ?

plus de bronzage, un mélanome permet plus de protection

plus de poumons permet d’attraper plus d’oxygène

plus de sein permet de fabriquer plus de lait, et ainsi de nourrir d’avantage celui, celle que l’on croit en danger

plus de nausée, de vomissement permet d’éliminer plus de contrariété indigeste etc.

 

En d’autres termes :

Qu’est-ce que la pathologie apporte à la physiologie ?

La psycho-bio-thérapie est l’art de décoder, d’écouter le patient de façon biologique, afin de retrouver l’instant d’entrée en maladie : le bio-choc ou psycho-choc.

Pour cela le psycho-bio-thérapeute se sert des prédicats, ou langage biologique spécifique à chacun (« je croque la vie à pleine dents », « cette histoire me brasse », « disons que ça marche dans le bon sens », » tu m’as cassé » etc.), de la gomme et de l’encrier, de la clinique et fait le lien avec une histoire personnelle.

 

Toute maladie démarre en un instant, suite à un bio-choc, que l’on appelle un conflit déclenchant, car il déclenche, réveille une histoire conflictuelle passée ou conflit programmant.