Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LUMINAME

Présentation de nos activités

Publié par Association LUMINAME sur
Publié dans : #éveil spirituel, #non-dualité, #conscience

L'ATTENTION CONSCIENTE

 

Charles COUTAREL, sans préparatif préalable sinon un désir de liberté et de vivre vrai, a reconnu la nature de toutes choses et tous êtres lors d'un voyage en Grèce en 1991.

Après les années inspirées par le Satsang, il n’emploie plus aujourd’hui ce terme exotique, d’autant qu’il est devenu un label employé de manière abusive, tout comme celui « d’éveil ». 

Son partage se fait principalement sur le principe de l’Attention Consciente et son application directe, rien d’autre.

Juste l’actualisation consciente de la présence à soi, à la conscience en soi dans l’instant et le constat, le ressenti de la différence. Sans taxe à l’histoire de l’éveil ou de la spiritualité ajoutée.

C'est simple et direct

 

Accueil : 16h00 - Début : 16h30
Participation de 10 €

Réservation en cliquant sur ce lien :
INSCRIPTION
 

En cas de difficulté avec le lien d'inscription, envoyez un email à :

asso.luminame@gmail.com

 

Lieu : Hôtel NOVOTEL-Arénas
459-461, promenade des Anglais - 06200 NICE
Plan d'accès ICI

 

PRESENTATION DE CHARLES COUTAREL &

DE L'ATTENTION CONSCIENTE :

 

S t o p !

Avant de lire le texte en diagonale à la va vite, posez-vous une seconde. Posez-vous vraiment une seconde. Une seconde seulement. Maintenant.

Vous n'êtes pas ici pour une consommation spirituelle de plus sur l'éveil. Vous en avez déjà plus qu'assez. Vous êtes déjà saturés d'informations. Posez-vous une seconde. Prenez votre temps. Maintenant.

S t o p !

Charles COUTAREL : "Le principe de l'attention"

L'attention est une fonction naturelle, qui fonctionne de manière autonome, comme la respiration, comme le cœur bat... Heureusement pour nous... !

Ce dont je parle ici est une simple mise en évidence, en conscience d’un fonctionnement automatique et autonome. Sans cette prise ou mise en conscience de ce fonctionnement, nous ne pouvons qu’en être les jouets, parfois heureux, ou malheureux. 

Quelque perception qu'il apparaisse, l'attention capte et se dirige, se focalise vers ce perçu. Perçu subtil ou grossier, pensée, émotion, et toutes les sensations au travers des cinq sens, l'attention capte et nous informe. Si quelqu'un nous appelle, si un bruit d'alarme se produit, nous sommes averti automatiquement. Rien à faire de notre part pour cela, et cela peut nous permettre de répondre ou d'éviter un accident ou de se faire écraser... C'est parfait.

Attention ! L'attention est divagante et captatrice... !

Nous ne pouvons nous empêcher de percevoir... L'attention capte toujours des « objets de perception », physiques, les cinq sens, ou psychiques, les pensées, rêves, imagination, et nous attire toujours vers ces objets. Et c'est très bien comme ça... jusqu'à un certain point, où cette fixation de l’attention peut devenir obsessionnelle, compulsive ou aliénante...

Elle se pose sur des objets de pensée, et se retrouve dans une suite ou fuite sans fin de celles-ci.... et ne s'en décroche pour ainsi dire plus... elle accroche toujours l'objet sans presque aucun discernement, et nous pouvons nous retrouver le "jouet" de ce principe ou fonctionnement de l'attention si nous n'en prenons pas conscience.

Si l'attention, comme la respiration, sont des fonctions autonomes, nous pouvons par contre consciemment modifier les deux. Il y a des exercices connus de respiration, que ce soit dans le yoga, le sport ou d'autres pratiques. Il y a aussi des pratiques de concentration et de focalisation de l'attention, en vu d'obtenir un résultat particulier, que ce soit dans des modes dits "spirituels" ou des approches plus modernes dites de "développement personnel", de bien-être ou de coaching sportif ou d'entreprise.

Mais ces pratiques passent toujours d'un objet à un autre, se déplacent d’un objet vers un autre objet. Il y a toujours focalisation sur un objet, un but à atteindre, un résultat à obtenir.
« L'attention consciente » propose d'inviter l'attention à venir se reposer à sa source, à se défocaliser des objets. De revenir à la conscience elle-même et non plus aux objets qui s'y déploient.

Comment ?

C'est simple. En premier en ramenant l'attention sur les sensations corporelles, elles vont servir de marchepied provisoire. L'attention ramenée, rassemblée sur la simple observation consciente des sensations sans rien chercher ni rien commenter.

Une fois l'attention rassemblée sur les sensations, il suffit de l'inviter à se rapprocher, à s'orienter vers ce qui en nous perçoit, vers ce qui en nous est la conscience de ces perceptions. Inviter consciemment et délibérément l’attention vers cette conscience en nous qui n'est pas un objet en soi.

Cette simple conscience qui est en chacun de nous, qui est fondue avec les objets qui y apparaissent, qui en est le support, et qui est elle même sans objet. Qui est ce que nous sommes avant toute définition.

Laisser l'attention se poser, se reposer un instant dans cette conscience non focalisée sur la perception des objets. Et se laisser ressentir notre être dans cette conscience là... Libre des objets.... Libre de toutes définitions.

Présence consciente.

Comment nous sentons-nous, nous ressentons-nous dans cette qualité d'attention consciente, de présence consciente à nous-même sans objet... ? Cela fait-il une différence ?...

Ou, pouvez-vous faire une différence qualitative de ressenti entre cette présence à vous-même rassemblée, sans objet de focalisation, et votre expérience ordinaire de personne sollicitée en quasi permanence par des objets de passage ?... Prenez le temps de ressentir, de "goûter"...

L'attention ira toujours spontanément vers des objets, c'est sa fonction d'avertisseur ou d'indicateur. Et, sauf moments particuliers de surprise accidentelle ou "gracieuse", elle ne se posera pas sur votre être lui-même, mais toujours sur des objets. Elle vous attire ailleurs... Toujours...

L’ici de vous-même n'est pas pour elle un objet d'attention. Vous, ce que vous êtes vraiment, êtes le sujet ultime, le sujet caché, recouvert par les voiles des jeux du monde et de la personnalité.

Bonne investigation… ou pas. Il ne s'agit que de votre conscience.

C’est libre.

 

Charles COUTAREL EN VIDEO

 

LE SITE DE CHARLES COUTAREL :

 

SON LIVRE : ÉVEIL OU LA VIE NE MEURT PAS

 

SON DERNIER LIVRE : LA DANSE DE L'INSTANT

LA DANSE DE L'INSTANT
Carnet de Notes d’un voyageur imprudent
"Éveil et autres folies"


La Réalisation de Soi, « l’éveil », c'est retrouver en soi ce qui est réel ; l'Etre véritable, au delà des jeux imaginaires de la personne conditionnée, et se relier à cela. C'est finalement l'invitation en soi à vivre de façon authentique.
Suis-je vraiment ce personnage de représentation fantoche et fantasque qui se modifie et se modèle au gré des circonstances ; des attirances ou répulsions, des désirs, des opinions, des fréquentations et influences diverses et surtout bien sûr du regard de l'autre... ? 
Sommes-nous prêts à nous rencontrer véritablement et à ne plus nous raconter d'histoire ?
L'invitation de l'investigation est de retourner l'attention de la conscience sur elle même, et de voir ce qui est là, toujours, mais jamais reconnu ni exploré car non objectif. 
Ce qui est important, ce n'est pas ce dont nous sommes conscient. Ce qui est important c'est ce qui en nous est la conscience de toutes ces perceptions, c'est cette conscience elle même ! 
Dans une langue précise et poétique, Charles Coutarel nous dit que l’essentiel est le principe de l'attention, ou "Attention Consciente", le rappel direct et pratique à l'être en nous, au-delà de toute identification personnelle, et libre.
La vie dans son ensemble est un processus de création, de croissance et de développement. Tout être est ici pour participer à cela, à la réalisation et à l'incarnation du principe de l'Etre dans ses qualités fondamentales... La Conscience et l'Amour. Sa Danse et son Chant...

176 pages – 16 €